Mis à jour le 25 novembre 2019 – Publié le 2 octobre 2018

En septembre 2018, le gouvernement a officialisé son projet de réforme des études de santé. Plus d’un an plus tard, l’arrêté du 4 novembre 2019 relatif à l’accès aux formations de médecine, de pharmacie, d’odontologie et de maïeutique est venu dessiner les principaux traits du nouveau système de sélection des professionnels de santé. Spécialisées en classes préparatoires aux concours médicaux et paramédicaux, les équipes Supexam font le point sur cette réforme.

Le numerus clausus des concours PACES, c’est quoi ?

La pomme de discorde était le numerus clausus. Expression latine traduisible littéralement par nombre fermé, elle désigne une limitation discriminatoire du nombre de personnes admises à un concours, à une fonction ou à un grade, conformément à une décision prise par une autorité. Dans le contexte des études de médecine, elle désigne le nombre d’étudiants décrété par l’État autorisés à passer de la 1ère année de fac de médecine à la 2ème année.

 

En France, le numerus clausus est une tradition vieille de 50 ans, instaurée juste après les évènements de mai 68. Institué en 1971, le numerus clausus est censé s’adapter aux besoins jugés utiles pour le pays. En moyenne, toutes filières confondues (médecine, odontologie, pharmacie et sage-femme), seuls 20 % environ des étudiants de 1ère année parviennent à passer en 2ème année. En 2018, sur 60 000 inscrits en PACES, seules 13 500 personnes ont réussi le concours de la 1ère année.

Pourquoi le gouvernement voulait-il une réforme du numerus clausus ?

Dès la campagne présidentielle de 2017, Emmanuel Macron n’a fait aucun secret de son désir de rejeter le numerus clausus. Le candidat d’En Marche ! l’avait jugé « injuste et inefficace » et avait promis de former « davantage de praticiens« . Devenu Premier ministre, Édouard Philippe avait pour sa part annoncé une « réflexion sans tabou » sur la formation des personnels de santé, et en particulier sur le numerus clausus.

 

Plus récemment, en septembre 2018, le président de la République avait été plus loin, déclarant : « Le système est absurde. Aujourd’hui, c’est un gâchis qui concerne chaque année 25 000 étudiants« . Au même moment, Agnès Buzyn annonçait que cette mesure visait à « résoudre le mal-être des étudiants en médecine« .

Quel est le calendrier de la réforme des études de santé ?

Le rapport résumant les travaux du groupe de travail constitué à la demande du Gouvernement a été officiellement présenté le mardi 11 décembre 2018. À la suite de quoi :

  • le vote de la loi a eu lieu en mars 2019
  • l’arrêté actant la réforme des études de santé a été publié le 4 novembre 2019
  • le 20 décembre 2019, les facultés présenteront chacune leurs propres modalités sur Parcoursup, pour une entrée en vigueur de la réforme dès la rentrée 2020

Qu’est-ce que la filière PASS et comment remplace-t-elle la PACES ?

Aux premières heures de sa réforme de la santé, le gouvernement avait manifesté le souhait de remplacer la Première année commune aux études de santé (PACES) par un premier cycle universitaire généraliste. L’ambition ? Ne plus procéder à une sélection drastique dès la fin de la première année post-bac, mais préférer un écrémage des étudiants à partir de leur première année jusqu’à leur troisième année d’études.

 

Toutefois, les universitaires ont souligné l’impossibilité de gérer des flux aussi importants d’étudiants. Le groupe de travail s’est donc mis d’accord sur un système de sélection d’au moins la moitié des aspirants médecins à l’issue d’une nouvelle première année. Outre une appellation différente – après l’évocation de la formule « Portail santé« , c’est finalement la formule « PASS » qui va supplanter celle de « PACES » –, cette nouvelle première année ne permettra aucun redoublement. Dans la pratique :

  • les étudiants devront choisir une option correspondant à leur point fort (droit, langues, biologie…) pour faciliter leur réorientation en cas d’échec
  • comme pour la PACES, ce parcours sera proposé uniquement dans les universités ayant une faculté de santé

Comment fonctionne la L. AS, autrement dit la filière avec une mineure santé ?

La Licence avec une option « accès santé« , appelée L. AS, constitue la principale innovation de la réforme des concours de médecine. Avec elle, des étudiants en matières scientifiques non médicales – mathématiques, biologie, etc. – mais également des étudiants de filières non scientifiques – histoire, philosophie, etc. – pourront accéder aux filières médicales à l’issue de leur Licence 1 ou de leur Licence 2.

 

Ces L. AS pourront être proposées pas des universités n’ayant pas nécessairement de faculté de santé. Sur la totalité des étudiants autorisés à poursuivre leurs études de santé, les étudiants issus d’une L. AS seront minoritaires par rapport aux étudiants issus de la filière PASS. Objectif affiché : désengorger la nouvelle filière PASS pour ne pas reproduire les erreurs de la PACES.

En PASS comme en L. AS, que devient le redouté concours PACES ?

Dans le cadre de la réforme des études de santé, une expression avait été relayée par Clara Bonnavion, la présidente de l’Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF) : celle de « numerus apertus« . Le groupe de travail a adopté cette pratique au détriment de l’actuel numerus clausus. Le principe ? Donner à chaque université une fourchette assez large permettant de se positionner entre un chiffre plancher et un chiffre plafond concernant le nombre d’étudiants acceptés en études de médecine.

 

Ce numerus « ouvert » offre une marge de manœuvre nouvelle aux facultés. Cette nouvelle régulation est faite non pas pour augmenter radicalement le nombre de professionnels de santé, mais pour s’adapter aux besoins régionaux et départementaux (autrement dit lutter contre les déserts médicaux). Comme l’a souhaité le chef de l’État, l’accès aux études de santé demeure extrêmement sélectif.

 

Chaque université déterminera donc, en lien avec l’agence régionale de santé concernée, le nombre d’étudiants qu’elle admet dans chaque filière de santé. Chaque établissement répartira les places entre les différentes voies d’accès. Le concours PACES, basé exclusivement sur des QCM, disparait. Les étudiants seront sélectionnés sur leurs résultats dans leur parcours de formation (L. AS ou PASS) et, pour certains, sur des épreuves complémentaires, dont des épreuves orales. Une grande force de travail et un entrainement rigoureux sont donc toujours des impératifs pour accéder à la filière de son choix.

Quelles sont les autres mesures s’inscrivant dans cette réforme de la santé ?

La suppression du numerus clausus et la fin de la PACES ne sont pas les seules mesures du plan « Ma santé 2022 ». La ministre des Solidarités et de la Santé a également évoqué la création de 4 000 postes d’assistants médicaux censés « décharger » les médecins des tâches administratives et de certains « actes simples ». En outre, environ 400 postes de médecins salariés devraient être créés dans les déserts médicaux.

Réforme des études de santé : où consulter des cas pratiques ?

Dans son dossier Transformer l’accès aux études de santé publié au mois de novembre 2019, le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation présentent des cas pratiques de candidats aux études de santé. Supexam vous invite à le consulter en cliquant ici.

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • cours de médecine PACES
  • PluriPass médecine
  • réforme numerus clausus macron

86 Commentaires

  1. Bonjour, je souhaiterais savoir si vous avez des informations concernant la réforme du concours orthophoniste pour l’année prochaine ? Car j’ai entendu dire qu’ils risquaient d’être supprimés. Merci.

    • Bonjour, des passerelles doivent probablement exister, le plus simple est de contacter directement la faculté de médecine la plus proche.
      Bonne journée,
      Cordialement

  2. bonjour, est ce que pour faire des etudes de kiné il faudra toujours passer par la meme voie que les autres filières ou est ce que ce sera séparé ?

  3. Bonjour,
    Je voulais savoir que va t-il se passer pour les gens qui ont auront leur PACES en 2019, et en 2020 ? Vont-ils être affectés par la reforme et devoir repasser un concours en 3ème année ?

    • Bonjour,
      Les personnes qui auront (réussiront) leur PACES pour l’année 2019-2020 ne verront aucun changement.
      Concernant ceux qui échoueraient en 2019-2020, ils pourront redoubler en « portail santé » pour l’année 2020-2021 et auront très certainement un classement réservé pour eux dans le numérus apertus.
      Ce système n’aura lieu que pendant l’année de transition.
      Pour les années suivantes, tous les étudiants seront en portail santé et logés à la même enseigne.
      Ces informations ne seront définitives que quand la réforme sera validée. Pour le moment nous ne vous répondons que sur la base du projet de réforme.
      Cordialement

    • Bonjour,
      Les passerelles de Kiné vers Médecine ne devraient pas être supprimées comme pour l’ensemble des Paramédicaux. Ainsi après l’obtention de votre Master vous pourrez postuler comme les étudiants actuels d’AlterPACES c’est-à-dire avec un envoi de votre dossier suivi d’un oral de motivation si votre dossier est retenu. Cette troisième voie d’accès (autre que el portail santé et les licences avec mineure santé) ne devrait pas du tout disparaitre. Vous pourrez donc postuler en 2021 pour rentrer en deuxième ou troisième année de médecine (en fonction de votre faculté de rattachement.
      Bonne journée

    • Bonjour,
      Un étudiant peut accéder aux études de santé après deux tentatives maximum. Au-delà, il faut demander une dérogation pour des raisons spécifiques. Je vous invite à prendre contact avec votre faculté afin de connaitre les possibilités que vous avez, si vous en avez. Il n’a pas été question dans la réforme de supprimer ces deux tentatives maximum.
      Cordialement

    • Bonjour Maxime,
      Vous avez toujours le droit à deux tentatives. Cette deuxième tentative vous concernant ne pourra se faire qu’à partir de la fin de votre année de licence.
      Si vous validez votre deuxième tentative, vous rentrerez en deuxième année de médecine. (La majorité des places via une licence donne accès à la deuxième année, rares seront les places au-delà de cette année).
      Cordialement

  4. Bonjours , Est-il possible de s’inscrire en 1 ère année réformée après 2 échecs en paces il y’a quelques années ?

    • Bonjour,
      Un étudiant peut accéder aux études de santé après deux tentatives maximum. Au-delà, il faut demander une dérogation pour des raisons spécifiques. Je vous invite à prendre contact avec votre faculté afin de connaitre les possibilités que vous avez, si vous en avez. Il n’a pas été question dans la réforme de supprimer ces deux tentatives maximum.
      Cordialement

    • Bonjour, la réforme des études de santé permettra toujours d’avoir deux chances de se présenter. Donc si vous poursuivez en licence, théoriquement il vous restera deux options. Soit entrer en portail santé pour votre dernière chance (à vérifier lors de la présentation finale de la réforme), soit présenter une passerelle via votre licence.

    • Bonjour, pour les étudiants primant pour la dernière année de PACES et qui redoubleront en portail santé un numérus spécifique leur serait réservé, à l’image de ce qui s’est fait dans certaines facultés parisiennes lors du passage en PACES adaptée et la suppression du redoublement.
      Ainsi vous aurez bien deux chances d’accéder à la deuxième année des études de santé (par votre PACES en 2019 et/ou par une année de portail santé en 2020).

    • Bonjour, pour le moment aucune annonce officielle sur ce sujet n’a été réalisée. Ceci étant dit, la réforme a pour vocation également de faciliter les passages entre les différentes professions médicales et paramédicales. Je vous invite donc à rester vigilant aux annonces qui devraient intervenir d’ici la fin de l’année.

    • Bonjour, il est peu probable que vous puissiez valoriser votre réussite PACES de 2015 pour entrer en psychomotricité, car les conditions d’accès à cette filière sont spécifiques. À ce jour la réforme de cette filière n’est pas encore dessinée. Ainsi il parait préférable de vous renseigner directement auprès des écoles de psychomotricité pour qu’elles vous conseillent au mieux. Il y aura en 2020 encore un concours ainsi vous pouvez vous y inscrire. Ou attendre l’année 2021 et la réforme pour postuler. Bonne journée

  5. Bonjour, je souhaiterais savoir si vous avez des informations concernant la réforme du concours de psychomotricien pour l’année prochaine ? Car j’ai entendu dire qu’ils risquaient d’être supprimés. Merci.

    • Bonjour, la réforme du concours de psychomotricien n’est pas encore fixée, faute d’accord entre les deux partis. A priori, il y aura bien un concours pour entrer en école de psychomotricité l’année prochaine (année scolaire 2019/2020). La réforme dont les contours ne sont pas fixés devrait entrer en application pour l’année scolaire 2020/2021.

    • Bonjour, la réforme intégrant la mineure santé sera mise en place pour l’année 2020-2021, d’ici là les passerelles actuelles sont encore actives. Il faut en effet vérifier auprès de l’université dans laquelle vous envisagez d’aller si elle pratique bien la passerelle souhaitée.
      Dans le cadre de la réforme, chaque université aura la liberté de choisir les licences concernées par la mineure santé.

    • Bonjour, à ce stade ce n’est pas encore défini. La réforme étant mise en place en 2020, il semblerait que la passerelle que vous évoquez sera, vous concernant, celle correspondant au 2 ans d’exercice en tant qu’infirmière.
      A suivre.

  6. Bonjour,
    ayant eu ma PACES en 2018 2019 vais-je devoir passer un examen sélectif en fin de 3ème année pour passer en 4ème année en 2020 2021 ? Merci.

    • Bonjour, il n’y aura pas d’examen sélectif pour le passage de 3ième année à la 4ième année, en revanche il faudra valider chacun des 3 trimestres avec la validation supplémentaire du « service sanitaire ».
      Pour le reste, rien de change

    • Bonjour, à ce stade , il semblerait que pour présenter sa candidature en deuxième année il faille remplir les conditions suivantes :
      – -Ne pas avoir échoué deux fois en PACES. (Un candidat ayant échoué une fois garde une tentative via la licence+mineure santé ;
      – Être en licence 1, 2 ou 3 d’une filière permettant d’être associée à une mineure santé.

      Un étudiant bénéficiera toujours de deux possibilités de présenter un accès en 2ième année. Soit deux tentatives via la licence, soit une en L1 santé et une en Licence autre.

    • Bonjour, à ce stade , il semblerait que pour présenter sa candidature en deuxième année il faille remplir les conditions suivantes :
      – -Ne pas avoir échoué deux fois en PACES. (Un candidat ayant échoué une fois garde une tentative via la licence+mineure santé ;
      – Être en licence 1, 2 ou 3 d’une filière permettant d’être associée à une mineure santé.

      Pour cette dernière condition, nous vous invitons à vous renseigner auprès de votre faculté afin de savoir si la Licence que vous avez choisi comporte la possibilité de prendre une mineure santé.

    • Bonjour, actuellement nous n’avons pas d’information concernant les passerelles ouvertes aux paramédicaux. Je vous invite du coup à prendre contact auprès de votre faculté de rattachement qui pourra peut-être vous éclairer.

      Concernant les étudiants partis en Roumanie, ils peuvent en effet se présenter à l’ECNi.
      Dorénavant, avec la réforme, tous les étudiants passant l’ECNi devront avoir une moyenne supérieure ou égale à 10 afin de rentrer en internat.

    • Bonjour, il n’y a pas d’information à ce sujet actuellement, je vous invite à suivre ce qui peut se passer auprès de votre de faculté de rattachement.

  7. Bonjour !
    En fin d’année prochaine je passe mon diplôme de technicien de laboratoire option analyses biologiques et biochimiques. J’aimerai continuer en médecine après mon diplôme en sachant que je pouvait intégrer la filière de licence pour la santé en 2 ou 3ème année est-ce qu’avec la réforme cela sera aussi le cas pour la médecine ? Sinon puis-je demander une mineure santé en même temps que mon inscription en licence de bio.
    Merci d’avance pour votre réponse

    • Bonjour, à ce stade , il semblerait que pour présenter sa candidature en deuxième année il faille remplir les conditions suivantes :
      – -Ne pas avoir échoué deux fois en PACES. (Un candidat ayant échoué une fois garde une tentative via la licence+mineure santé ;
      – Être en licence 1, 2 ou 3 d’une filière permettant d’être associée à une mineure santé.

      Pour cette dernière condition, et en ce qui vous concerne, nous vous invitons à vous renseigner auprès de votre faculté afin de savoir si la Licence que vous avez choisi comporte la possibilité de prendre une mineure santé.
      Dans ce cas vous pourrez présenté votre candidature pour un passage sélectif en deuxième année.

    • Bonjour
      L’esprit de la réforme est normalement de laisser deux chances à chaque étudiant pour entrer dans les études médicales.
      Donc à notre avis sur ce schéma la (Licence Bio + mineure santé) cela risque de ne pas être possible. Toutefois peut être qu’après la validation d’une L3 de Biologie votre Faculté de rattachement vous considérera comme un étudiant éligible à l’AlterPACES (qui changera de nom mais demeurera) et donc à postuler avec votre dossier universitaire et un oral. Pour cela il vous faut vous rapprocher de votre Faculté dès que les textes seront sortis.
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerPublier des commentaires